jeudi 27 mars 2008

Revue de presse : quid de l'intérêt général ?

Voici un article de Ouest-France qui parle de NIMBY (Not in my backyard, pas dans mon jardin en Français).

L’intérêt général n’est pas la somme des intérêts particuliers, nous le savons. Mais l’intérêt général ne passe par la négation des intérêts particuliers.

Il n’y a aucune justification réelle, si ce n’est un effet « carte postale » de favoriser un tracé de type aérien aux Longs Champs. Pour ce qui est de la solution en tranchée couverte, les habitants ne pourront l’accepter que si son impact est nul sur le quartier. Seules des études poussées et indépendantes pourront nous rassurer. La solution du tunnelier avait quant à elle été écartée pour notre quartier alors qu’elle ne pose pas question pour 9 km des 12 km de la ligne.

Nous avons constaté que nos demandes ne sont pas irréalistes techniquement et financièrement, il suffit de lire le "Dossier d'Aide à la Décision" de la Métropole pour s'en convaincre. A partir de là, on ne peut se réclamer de l’intérêt général en critiquant nos propositions.

Notons également que la préservation de l'environnement et la nature sont qualifiées de "fictions".

Par contre, je ne peux que faire mienne la conclusion :

"Au niveau institutionnel, les politiques doivent changer leur conception du conflit. Ils doivent le repenser en amont. Cela passe par une consultation et une réflexion avec les riverains avant que tout soit décidé."

Voici le courrier que nous avons envoyé ce jour en réponse à Ouest-France :
Read this doc on Scribd: Reponse NIMBY - 27-03-2007

2 commentaires:

Loic H a dit…

Bonjour,

J'ajouterais à la lettre à Ouest France, et pour nier cette accusation de NIMBY, qu'au cours de la réunion de quartier durant laquelle la pétition que tout le monde connait a été rédigée, l'ensemble des participants etait d'accord pour demander à la métropole une autre solution, passant toutefois par le quartier, et ce afin de ne pas rejeter les problèmes du quartier sur les rues voisines. Je ne sais pas comment vous avez ressenti la chose, mais pour ma part, j'ai été particulièrement fier d'habiter un quartier où l'on raisonnait collectivement de la sorte.

Deuxième point : la liste écologiste réalise de très bons scores aux élections municipales dans les bureaux de vote des longschamps. Hasard ? Tous les habitants du quartier ne seraient pas gênés directment sur le plan visuel ou sonore pas un métro aérien. Cependant, ces résultats montrent qu'un proportion sérieuse de la population du quartier estime qu'il y a ici quelque chose à préserver.

Quant à l'argument : vous ne voulez pas un métro/une autoroute/un aéroport à la place du petit bois sous vos fenêtres, vous êtes vraiment des égoistes, il me laisse sans voix! On peut aller très loin dans ce sens, puisque l'"intérêt général" est que tout se fasse plus vite et à moindre cout : transport, énergie, etc. Vive les lignes droites qui écrasent tout sur leur passage !
A ce titre, on devrait également bétonner les étangs pour en faire un parking relai. Ce serait d'intérêt général, et cela ammènerait de la clièntèle à Intermarché....

Franck R a dit…

Ce jeune chercheur en urbanisme a du louper quelques cours majeurs sur l'écologie en milieu urbain pour oser dire que les préoccupations d'ordre environnementales sont du domaine de la fiction !!!

J'espère que les autres jeunes étudiants de sa promotion ont une vision plus large et à plus long terme dans le domaine de l'écologie car je plains la génération de ses enfants et petits enfants qui ne pourront se nourrir essentiellement de "verdure" que virtuellement sur écran...

Merci d'avoir répondu à cet article de presse qui ne m'étonne pas de Ouest France Rennes qui sait publier des articles allant dans le sens des politiques de Rennes en sachant également faire des informations erronées et non corrigées toujours dans le même but...