mardi 20 décembre 2011

On en parle sur le site de Ouest-France

Voici un article paru ce 20 décembre dans Ouest-France reprennant des réactions de lecteurs au sujet du projet de la ligne B :


Merci à Michel L

vendredi 16 décembre 2011

Revue de presse du Conseil de Rennes Métropole du 15/12/2011

Articles publiés dans Ouest-France le 16/12/2011 :


Article sur le site de Rennes Métropole :

Au conseil d'agglo, lignes budgétaires et ligne de métro (Rennes Métropole, 16/12/2011)

Intervention à Rennes Métropole

Environ 80 personnes des Longs Champs, ainsi que du personnel du Lycée Chateaubriand, étaient présentes hier à Rennes Métropole. Deux déclarations ont été faites au sujet du métro, voici celle de l'association :

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers Métropolitains,
Tout d’abord, au nom de l’association de quartier Vivre aux Longs Champs que je représente, je vous remercie de me donner la parole ce soir.
Ce lundi a été lancée l’enquête d’utilité publique au sujet de la seconde ligne de métro. Ce sujet, vous le savez, mobilise beaucoup aux Longs Champs et me tient particulièrement à cœur.
Depuis 2007, nous avons multiplié les échanges avec vous, Monsieur le Président, et avec Monsieur Jouhier, en charge du dossier. Nous avons mis en avant notre volonté d’avoir un métro, mais aussi notre opposition au tracé en aérien sur un tiers de la ligne. Suite à ces interpellations, vous avez organisé en 2008 et en 2009 une concertation avec les habitants, et réintégré des hypothèses non envisagées auparavant.
Durant cette première phase de la concertation, vous nous avez permis d’avoir accès à l’ensemble des éléments du dossier ainsi qu’aux expertises de Rennes Métropole. Comme demandé par le cabinet de concertation, les habitants ont proposé leur projet dit « idéal », sans évoquer les autres solutions, ni en bien, ni en mal.
En janvier 2009, au Triangle, vous avez clairement indiqué, Monsieur le Président, que notre projet « idéal » ne saurait être retenu pour des raisons budgétaires.
Nous avons alors su entendre cet argument, à défaut de l'accepter, et nous avons alors proposé une alternative, la deuxième solution la moins chère : une tranchée couverte sous la rue de Mirabeau, sous la cité universitaire et sous l’avenue des Buttes de Coësmes.
Cette solution, malgré sa mauvaise desserte du quartier des Longs Champs, combine une absence totale de nuisance sonore ou visuelle, avec un coût qualifié de raisonnable dans les documents de l’époque de la Semtcar.
Cette solution permettait de ménager l’avenir urbanistique de toute cette zone. Elle ne posait pas de nouvelles contraintes dans l’équation délicate que constitue l’évolution d’une ville. D’ici quelques dizaines d’années, vos remplaçants n’auraient pas eu à jongler avec la présence d’un viaduc. Ils n’auraient pas à investir des millions pour réaménager cet espace. Bref, ils n’auraient pas les contraintes que nous pouvons avoir aujourd’hui dans des zones comme le Gast qui, citées en exemple hier, doivent évoluer à grands frais aujourd’hui.
Malgré ces arguments urbanistiques, écologiques, humains, financiers ou de desserte, le conseil de Rennes Métropole du 23 avril 2009 a voté le tracé définitif de la ligne de métro. Ce tracé est en aérien.
En juin dernier, lors d’une réunion d’information, M. Jouhier nous a présenté de nouvelles estimations financières comparant aérien et tranchée couverte. L’écart de prix, jusqu’alors négligeable de l’avis même de la Semtcar en octobre 2008, était alors multiplié par 5.
Mon sentiment fut double : d’un côté positivement surpris par le fait que Rennes Métropole étudiait toujours cette hypothèse de la tranchée couverte. Preuve que nos arguments avaient su être pertinents et constructifs, et que nous pouvions être entendus.
D’un autre côté, ces nouveaux éléments soulevaient de nouvelles questions, restées pour l’heure sans réponse.
Par exemple, nous avons souhaité connaitre les éléments financiers concernant les coûts d’exploitation d’un métro aérien comparé à un souterrain. Il nous semble en effet de bon sens d’intégrer dans la balance l’ensemble « investissement et fonctionnement ». Si j’ose un parallèle avec la construction d’un bâtiment, il est acceptable de dépenser plus pour construire un bâtiment basse consommation car nous savons que des économies seront faites sur le long terme.
Si je suis aujourd’hui ici devant vous, c’est pour réaffirmer que nous souhaitons profiter de cette enquête d’utilité publique pour mettre en avant nos arguments. Arguments que nous souhaitons constructifs et ayant pour but d’améliorer ce projet, de toutes les manières possibles, en diminuant les nuisances de celui-ci.
Dans le cadre de la construction du nouveau projet communautaire, vous avez indiqué, Monsieur le Président, que vous souhaitiez prendre en compte les attentes et préoccupations des habitants.
C’est dans cette démarche que nous souhaitons nous inscrire. On aime à nous caricaturer en défenseurs de nos petits intérêts particuliers, mais nous souhaitons avant tout être des citoyens actifs, investis et solidaires.
Nous vous l’affirmons ici : nous sommes pour un métro, mais pour un métro en intelligence, pour un métro dans l’intérêt de tous.
Merci Monsieur le Président.
Damien Bongart
Pour les habitants des Longs Champs
Pour les habitants de la rue Mirabeau
Sauvons les Longs Champs
Association Vivre aux Longs Champs

mercredi 14 décembre 2011

Le métro aérien rue de Mirabeau

Une photo montage de Rennes Métropole sur le tracé rue de Mirabeau :


La MJC du Grand Cordel est au centre en bas. A gauche, le terrain de sport du lycée Chateaubriand et ses résidences de personnels et lycéens. En haut, la cité universitaire de Beaulieu.

Le métro sort de terre à cet endroit pour ensuite descendre la colline de Beaulieu et arriver à la station proche du restaurant universitaire "Etoile" (non visible, mais situé en haut à droite de la photo).

mardi 13 décembre 2011

Des stations aériennes tout en légèreté (Ouest France)

Deux articles publiés dans Ouest France le 13/12/2011 :




Enquête d'Utilité Publique : comment participer ?

Question récurrente : je veux donner mon avis lors de l'enquête d'utilité publique, mais je ne sais pas comment faire ?

Voici les 6 lieux de l’enquête où vous pouvez vous rendre :

1/ Hôtel de Rennes Métropole, 4 avenue Henri Fréville - Rennes
De 8h30 à 18h du lundi au vendredi, de 9h à 12h le samedi

2/ Hôtel de Ville de Rennes, Place de la Mairie - Rennes
De 8h30 à 17h du lundi au vendredi, de 9h30 à 12h le samedi

3/ Centre social de Cleunay, 49 rue Jules Lallemand - Rennes
De 9h à 12h et 13h45 à 17h30 du lundi au vendredi, fermé le samedi

4/ Pôle municipal Nord-Est, 32 rue de Trégain - Rennes
De 9h à 12h30 et 14h à 17h30 du lundi au vendredi, fermé le samedi

5/ Mairie de St Jacques de la Lande, Salle de la Rotonde
2 rue des 25 Fusillés
de 8h30 à 12h et 13h30 à 17h30 du lundi au jeudi
de 8h30 à 16h30 le vendredi
de 10h00 à 12h le samedi

6/ Mairie de Cesson-Sévigné, 1 esplanade de l'Hôtel de Ville
de 8h30 à 12h00 et 13h00 à 17h15 du lundi au jeudi
de 8h30 à 16h00 le vendredi
de 9h30 à 12h00 le samedi

La Commission d’enquête tiendra des permanences certains jours dans les bureaux d’enquête. Les dates seront annoncées dans l’avis d’enquête et affichées dans les 6 bureaux.

Vous pouvez également écrire à :


Monsieur le Président de la Commission d’Enquête du métro ligne B
B.P. 50129 – 4 Avenue Henri Fréville
35201 RENNES –Cedex 2

Comment participer ?

Vous pouvez discuter avec les commissaires enquêteurs, mais aussi, et surtout, déposer votre avis dans les registres. Pas la peine d'improviser : vous pouvez préparer votre texte à l'avance. Celui ci peut avoir la longueur de votre choix (de quelques lignes à plusieurs pages !)

vendredi 9 décembre 2011

Siemens assure que le Cityval rennais sera bien "made in France"

A lire sur le Mensuel de Rennes :

Participez à l'EUP

Comme vous le savez peut être, l'enquête d'utilité publique sur la seconde ligne de métro commence prochainement. Elle se déroulera du 12 décembre au 20 janvier.
Pour y participer de manière efficace et ainsi réussir à faire entendre notre point de vu, nous sommes en train de nous organiser.

Si vous désirez prendre part à notre groupe, que ce soit autour d'actions ponctuels, de construction d'argumentaires ou autre, n'hésitez pas à vous signaler à l'adresse mail "sauvonslongschamps@gmail.com". Pour éviter toute inscription fantaisiste, je vous demanderai juste de préciser vos noms, prénoms, adresses et très succinctement votre motivation. (Désolé d'être contraignant.)

lundi 5 décembre 2011

Réunion le 6 décembre à l'EPI

Pour préparer l'enquête d'utilité publique, une réunion est organisée ce mardi 6 décembre à 20h30 à la salle annexe de l'EPI.

Venez nombreux !