vendredi 30 novembre 2007

Réponse de Daniel Delaveau

Monsieur Daniel Delaveau, vice-président de Rennes Métropole aux déplacements et aux transports, a répondu aux différentes remarques faites sur le tracé sur le site de Rennes MaVille. Vous pouvez consulter sa réponse ici.

Je me permets de citer les passages qui concernent directement notre quartier (les sauts de lignes sont de moi) :

Les réactions enregistrées suite à la présentation du projet effectuée la semaine dernière, et dont vos colonnes se font régulièrement l’écho, montrent l’intérêt que les habitants portent au projet. C’est un point très positif.

Je me permettrai une petite précision : des représentations graphiques du tracé publiées ces derniers jours, ont pu, parce qu’elles comportaient quelques erreurs, perturber la compréhension de certains. C’est notamment vrai dans le secteur des Longs Champs, où l’on pourrait croire que le tracé proposé emprunte l’avenue des buttes de Coesmes. Cette hypothèse avait d’ailleurs été étudiée en son temps, mais écartée car les habitants du quartier des Longs Champs ne pourraient ainsi disposer d’une station à proximité, et les emplois du secteur St Sulpice seraient également plus éloignés de la nouvelle ligne., De plus, malgré un tracé sinueux incompatible avec l’exploitation, cette hypothèse aurait un impact direct sur le bâti existant afin de rejoindre ensuite la station Champs Blancs. Je rappelle au passage que dans ce secteur, il subsiste encore plusieurs variantes de tracé (en souterrain ou aérien) entre les stations Beaulieu et Longs Champs.
Des études complémentaires devront permettre d’approfondir chacune des possibilités et leurs impacts respectifs, nous aurons l’occasion d’en reparler et d’en discuter avec les habitants concernés.

Le tracé proposé, de Mermoz à Champs Blancs, est l’aboutissement de plusieurs années d’études. Il vise à proposer le meilleur équilibre entre la desserte des principaux pôles du corridor (habitat et équipements) et l’efficacité pour les futurs voyageurs (dont la vitesse commerciale). Il tient compte, bien entendu de l’existant, mais aussi des quartiers futurs, comme la Courrouze ou le secteur des Champs Blancs sur Cesson Sévigné.

[...]

La mise en place du métro représentera un investissement certes important, mais à terme le réseau retrouvera comme aujourd’hui avec la ligne A un équilibre financier limitant l’impact des dépenses du fonctionnement. La majorité de ceux qui s’expriment sur ce dossier soulignent la nécessité de ne pas perdre de temps. Ils ont raison. Les chiffres du transport et du développement de l’agglomération, mais aussi les enjeux rappelés lors du Grenelle de l’environnement vont dans ce sens. L’échéance de 2018 pour la mise en service peut vous sembler lointaine. Elle correspond cependant au temps nécessaire pour mener à bien toutes les étapes complexes d’un tel projet, engagé dès 2001, soit avant l’inauguration de la ligne a… dont les études et les travaux avaient eux-mêmes demandé plus de 15 années !
Je me suis permis de poster une réponse à son intervention sur le site de Rennes Ma Ville. Je l'ai également mise sur ce site dans les commentaires de ce message.

Je suis désolé pour les coquilles qui sont dans ma réponse, surtout sur celle du site Rennes Maville. Je me suis emporté lors de l'écriture et je n'ai pas relu le texte.


3 commentaires:

Damien B a dit…

Voici le commentaire que j'ai posté sur Rennes MaVille :

Tout d'abord, je tiens à remercier Monsieur Delaveau pour sa réponse qui semble montrer une réelle écoute des habitants de Rennes.

Cependant, je tiens à revenir sur sa réponse vis-à-vis du tracé du métro à travers le quartier des Longs Champs.

Monsieur Delaveau nous indique que des études supplémentaires doivent être faites pour savoir quel sera le type d'insertion (aérienne ou tranchée couverte) pour la traversée de ce quartier.

Techniquement, rien à dire, c'est la méthode normale pour ce type d'infrastructure.

Cependant, la traversée des Longs Champs en aérien est une aberration écologique. Je vous invite d'ailleurs à lire l'article de Ouest-France / Rennes MaVille sur ce sujet qui cite des extraits d'une lettre ouverte de M. Gueguen.
La préservation de l'environnement est politique, sans volonté politique forte, nous ne pourrons pas espérer lutter contre les défis à venir. Le projet du métro s'inscrit d'ailleurs dans cette démarche.

Techniquement et financièrement, il est toujours plus facile de polluer et de détruire notre planète. Ce sont les hommes politiques qui doivent nous guider et nous aider à progresser.

Politiquement, je ne comprends donc pas la réponse de Monsieur Delaveau. En effet, comment se réclamer du Grenelles de l'environnement et en même tant indiquer que la destruction d'une zone où nichent une grande quantité d'oiseaux et insectes rares, que défigurer un vrai parc, vert et calme, est une solution toujours à l'étude...

Pourquoi ne pas prendre une décision forte dès maintenant, écologiquement responsable, courageuse, en disant non à la destruction d'un écosystème riche pour la faune, la flore et aussi pour les être humains qui y vivent.

Dire qu'on envisage encore des tracés comme le tracé aérien, cela revient tout simplement à dire qu'on envisage encore la destruction de l'environnement.

pascal.branchu a dit…

Bienvenu au Club!

Nous sommes un collectif d'habitants qui se mobilise pour préserver un site naturel à la Poterie notre blog vous renseignera mieux qu'un long discours: http://prairie-poterie.over-blog.com

Nous avons commencé comme vous, puis avons compris que cela ne sert à rien et nous sommes investit dans un collectif interassociatif de Rennes "ARMURE", puis vers une collectif interassociatif nature "COLIAS", nous avons participé à une dynamique plus vaste par le biais de l'ECPR (Eco-Citoyen(ne)s du Pays de Rennes, puis à une réflexion avec COHERENCE..cela est sans fin mais terriblement intéressant! Tous les liens sur notre blog!Vous avez notre diagnostic participatif en fin de blog, il est téléchargeable..nous avons bien bossé sur la question de la protection de la biodiversité...

Bref, si cela vous dit nous allons le 10 décembre à l'AG d'une association d'ARMURE le Collectif pour la défense de ST MARTIN. C'est à la Maison BLEUE..

En conclusion, nous dénonçons le manque de concertation et de prise en compte de l'expression citoyenne. Nous avons beaucoup plus obtenu en nous unissant que les années passées dans des réunions sans fin...

Bon courage à vous, ha! dernier détail, le plus écologique reste le tramway, pour 12.7 KM de ligne de métro vous avez 53 KM de ligne de tramway !!!(idem ville du MANS,
cela fait réfléchir non?

Cordialement
Pascal BRANCHU pascal.branchu@tele2.fr
Collectif d'Habitants de la Poterie
35200 Rennes

Franck P. a dit…

"Des études complémentaires devront permettre d’approfondir chacune des possibilités et leurs impacts respectifs, nous aurons l’occasion d’en reparler et d’en discuter avec les habitants concernés." Cette réponse politicienne, à priori d'ouverture, est en réalité un sédatif destiné à apaiser le mouvement de protestation au métro aérien : dans le magazine "l'Info Métropole" de décembre imprimé avant la protestation, il est indiqué "à l'heure ou Rennes Métropole s'apprête à adopter le tracé définitif de la 2e ligne une réunion publique..." [page 11 encart deuxième ligne].Autrement dit la décision est déjà prise d'indiquer le tracé aérien aux soumissionnaires du chantier de génie civile. Le tracé ne pourra alors être contesté que fin 2011, soit au moment de l'enquête d'utilité publique, avec la constitution d'un dossier technique démontrant l'aberration écologique du tracé aérien. Beaucoup de temps perdu et d'énergie autant des habitants du quartier que des soumissionnaires, quatre années d'incertitudes sur le devenir du quartier, les investissements immobiliers à y mener, avec pour corollaire un marché de l'immobilier figé.
Concernant l'argument d'une station de métro Longchamps éloignée (de 500m) dans l'hypothèse d'un tracé "buttes de Coesmes" : pour les habitants du quartier, ou les employés du secteur St Sulpice, quelques minutes de marches supplémentaires dans un écrin de verdure pour rejoindre la station de métro ne sont-elles pas plus agréables que de subir au plus près une station et sa voie aérienne bétonnée défigurant l'environnement ? (sur le tracé, les symboles des stations sont trompeurs, la station aérienne Longchamps occuperait la surface entre les deux étangs, y compris le boulodrome).